Jardinage et agriculture : amendement ou engrais ?

Jardinage-agriculture-amendements-engrais

L'amendement et l'engrais sont deux techniques différentes pour favoriser la croissance des plantations. L'amendement consiste à améliorer la qualité du sol afin d'augmenter sa fertilité, tandis que l'engrais est un produit directement assimilé par les plantes sans passer par la terre. Que ce soit en jardinage ou en agriculture, ces deux techniques ont chacune leurs caractéristiques.

L'amendement

Nouvelle alternative écologique parfois préférée à l'engrais, l'amendement fait partie intégrante d'un cycle qui englobe le champ ou le jardin concerné dans son entier, et plus uniquement les plantations qui y sont cultivées. On déverse directement sur le sol une substance destinée à alimenter la vie microbienne et autres micro-organismes responsables de la fertilité des sols. De plus, l'amendement permet d'ajuster le PH du sol, ainsi que d'aérer ou bien d'alourdir la terre afin de favoriser, en bout de chaîne, le développement et le rendement des plantations. Les produits utilisés pour l'amendement sol se divisent en deux grandes catégories : les produits calcaires et magnésiens qui apportent les apports minéraux dont le calcium, et les produits organiques qui favorisent l'activité des micro-organismes de la terre. Grâce à une utilisation raisonnée des substances en les adaptant aux différents types de sol (argileux, sablonneux, calcaires…), l'amendement permet d'avoir un terrain cultivable vivant et fertile où les plantations pourront s'épanouir de manière naturelle. Néanmoins, l'amendement du sol est une technique qui peut prendre un certain temps avant de faire pleinement effet. De plus, l'apport exagéré d'un produit, calcaire ou organique, peut entraîner un déséquilibre au sein des micro-organismes et mener à une détérioration du terrain et des plantes qui s'y développent.

Les engrais

Contrairement à l'amendement, les engrais sont directement absorbés par les plantes dans le but d'optimiser leur rendement. Au fil de l'histoire, l'humanité a toujours utilisé l'engrais, notamment végétal et animal. Á partir du vingtième siècle, les engrais sont fabriqués directement par des procédés chimiques afin d'améliorer leurs effets sur les plantes. Les engrais contiennent ainsi tous les éléments nécessaires à la croissance des cultures. Ces éléments se divisent en trois catégories : les macronutriments, les éléments secondaires et les oligo-éléments. L'utilisation des engrais a pour principal avantage d'avoir un effet quasiment immédiat sur les plantations et améliore efficacement leur rendement. Cependant, l'utilisation continue d'engrais mène à un appauvrissement des sols car les micro-organismes ne bénéficient plus d'apport nutritif. En parallèle, une surdose d'engrais peut entraîner une pollution non seulement du sol mais également de l'eau. Dans un souci de respect des normes écologiques, on peut également utiliser des engrais verts. Ce sont des cultures plantées dans le seul but d'apporter des éléments nutritifs au sol et de favoriser l'activité bactérienne, reproduisant ainsi le principe de l'amendement.

L'engrais et l'amendement s'inscrivent dans une démarche différente. L'engrais utilise des nutriments directement injectés dans la plante pour un résultat immédiat, mais non durable. L'amendement cherche à nourrir d'abord le sol pour bénéficier indirectement à la plante, ce qui prend plus de temps mais qui s'inscrit dans une démarche durable et écologique. Mal utilisées, les deux techniques peuvent entraîner une pollution des sols et des eaux.